Veille Internationale : L'Iran

Bilan et Faits marquants

Iran, un grand pays entre opportunités et incertitudes

Très méconnu, l’Iran connaît une exposition médiatique depuis le début de l’année 2015. L’objectif est de mieux faire connaître ce pays que la plupart des Français assimilent à des souvenirs du dernier Shah, à la lecture de la bande dessinée Persepolis de Marjane Satrapi et à une actualité mouvementée.
En novembre dernier, les négociations sur le nucléaire iranien ont été repoussées de 7 mois, jusqu’au 30 juin. Un certain optimisme se faisait jour dans la presse quant à une issue favorable concernant une levée prochaine des sanctions et à une reprise économique forte et durable en Iran dès le second semestre 2016.
La baisse des cours pétroliers constituait cependant une ombre au tableau.

Dévoilé l’année dernière, le rapport du cabinet Deloitte, « The path to 2020 » comprenant des analyses à long terme dans le secteur du retail, résumait bien tout ce que les occidentaux peuvent penser de ce pays : « l’Iran est considéré comme un pays difficile à cerner par beaucoup d’hommes politiques et d’hommes d’affaires occidentaux. Il est diplomatiquement isolé, a l’intention de développer l’arme nucléaire et souffre de sanctions draconiennes. Son économie est en récession, la production de pétrole est en baisse et les investissements sont sensiblement entravés pendant que l’inflation se déchaine. Tous ces éléments sont clairement ce que les détaillants du monde entier cherchent à éviter. »
Ce rapport rappelle que le pays était « relativement » aisé avant la révolution de 1978. Même aujourd’hui, le PIB par habitant est assez haut selon les standards internationaux. « Si le régime vient à changer, il est possible que le pays revienne à une position pro-occidentale et intègre la communauté internationale. Cela débouchera sur une forte croissance, des investissements dans l’énergie, des investissements conséquents de la diaspora et un vaste marché de 77 millions d’habitants pour les entreprises internationales. La transition ne devrait pas prendre trop de temps car il y a déjà de bonnes infrastructures soutenues par une bourse nationale active. »
Deloitte met en avant des perspectives d’évolution graduelle plutôt qu’une révolution brutale : « y a-t-il eu des exemples de tels changements ? La réponse est oui. Il y a un nombre de pays importants qui, durant les dernières décennies, se sont engagés dans des changements marquants dans leur politique économique, en relation avec le reste du monde et la liberté politique sans subir une révolution perturbatrice. Cela inclut la Chine, la Corée du Sud, le Brésil, le Mexique et l’Afrique du Sud. Donc, les changements en Iran ne doivent pas être considérés comme hors de propos. »

Pour résumer, le marché possède donc un grand potentiel. Il est nécessaire de l’aborder dès maintenant, essentiellement (mais pas seulement) par la licence ou la franchise.
Néanmoins, des incertitudes perdurent quant à la levée ou non des sanctions internationales.

Retrouvez l’intégralité de la Veille :

Télécharger le PDF