3 questions à ... Richard Davies et Marcia Lazar, fondateurs de Zedonk

En 2001, après vingt ans passés dans l’industrie de la mode, Marcia Lazar décide de lancer sa propre marque. A l’époque, aucun n’outil informatique n’existe pour assurer le suivi de ses collections. Elle a alors l’idée de créer un logiciel pour centraliser toutes les données concernant la vie d’un produit (fiches techniques, achats de matières premières, ordres de fabrication, suivi des stocks, comptabilité etc.) C’est ainsi qu’est né le logiciel Zedonk, mis au point avec Richard Davies, spécialiste du marketing, qui permet en un clic de générer des commandes d’achat, des ordres de fabrication, de surveiller le niveau des stocks, et de gérer la facturation. La plateforme est customisable et permet d’éditer des documents au logo de sa marque. Erdem, J.W. Anderson, Marine Serre, Mary Katrantzou, Nanushka, Victoria Beckham : tous sont des clients de la solution.

Rencontre avec les deux fondateurs de Zedonk, Marcia Lazar (directrice générale) et Richard Davies (directeur commercial).

 

Pourriez-vous nous présenter les particularités de votre solution ?

Richard Davies : Depuis sa création en 2007, Zedonk est rapidement devenu le logiciel de gestion d’entreprise le plus convoité de l’industrie de la mode. Fusionnant les mondes de la mode et de la technologie, son système intuitif a révolutionné la gestion archaïque des bases données des entreprises jusqu’ici réalisée sur tableaux Excel.

Marcia Lazar : Zedonk est née de mes besoins personnels alors que je dirigeais ma marque de vêtements « Science London » dans les années 1990. Aucune technologie disponible, à un prix raisonnable, ne permettait de gérer et croiser la multitude de données concernant les tailles, les couleurs et les saisons. Aujourd’hui plus de 700 marques et showrooms, présents dans 39 pays, bénéficient de notre solution et rationalisent ainsi l’ensemble de leurs activités de vente, de production et de logistique, quelles que soient leur taille ou spécialité. Zedonk automatise d’innombrables processus fastidieux et permet aux entreprises de travailler plus efficacement.

 

Quels avantages présente-t-elle pour une jeune marque ?

Marcia Lazar : L’automatisation des processus manuels, grâce à notre technologie spécialisée, aide les jeunes marques à gagner un temps précieux qu’ils peuvent alors choisir d’investir dans la conception, le marketing ou la vente de leurs produits.

Richard Davies : Selon notre expertise, l’une des principales raisons pour lesquelles les jeunes marques font faillite est qu’elles ne disposent pas d’un outil de gestion leur permettant de prendre des décisions à partir de données exactes. Souvent, les décisions semblent improvisées et intuitives plutôt que mûrement réfléchies. Zedonk permet donc aux marques émergentes de se structurer dès leur lancement.

 

Comment voyez-vous les enjeux pour les marques de mode aujourd’hui ? Quels sont leurs challenges ?

Richard Davies : Le développement des réseaux sociaux a radicalement transformé le secteur de la mode, il a bouleversé la manière dont les marques et les créateurs se font désormais connaître. Avec l’introduction de nouvelles technologies dans l’industrie de la mode, il apparaît de nouvelles opportunités et des défis à relever. À mesure que les marchés deviennent plus saturés, acquérir une visibilité peut s’avérer difficile. Les marques consacrent donc beaucoup de temps au marketing digital. En se concentrant sur ces nouvelles façons de communiquer, les marques ont tendance à négliger leurs tâches quotidiennes et à augmenter leur charge de travail. C’est pourquoi la mise en place d’un système automatisant tous les processus et opérations fastidieux leur sera très bénéfique à long terme. Zedonk permet aux marques de se développer et de se concentrer sur ce qu’elles aiment vraiment : créer.

Zedonk est partenaire du programme TALENTS de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, programme d’accélération des marques de mode françaises, soutenu par le DEFI.